RESTAURATION D’ÉCOSYSTÈMES AQUATIQUES DANS DES ZONES PROTÉGÉES DES ALPES ET DES PYRÉNÉES

Partenaires

Coordination

Conseil supérieur de la recherche scientifique (CSIC)

Le Conseil supérieur de la recherche scientifique est la principale institution publique de recherche en Espagne et la troisième d’Europe.

Deux instituts rattachés au CSIC, le Centre d’Estudis Avançats de Blanes (CEAB – Centre d’études avancées de Blanes) et l’Institut d’Avaluació Ambiental i Recerca de l’Aigua (IDAEA – Institut d’évaluation environnementale et de recherche de l’eau), participent au projet.

Centre d’études avancées de Blanes (CEAB)

La recherche menée par le CEAB a pour principaux objectifs d’identifier la diversité des organismes aquatiques, de comprendre leurs fonctions et interactions dans la nature et d’appliquer ces connaissances dans l’utilisation et la gestion rationnelles des ressources de notre planète et la prédiction des réponses aux changements environnementaux. L’une des expertises de pointe du CEAB est la recherche sur les espèces invasives, tant en ce qui concerne leur rôle dans les écosystèmes récepteurs que les mécanismes de gestion.

Le CEAB travaille en partenariat avec des agences nationales et régionales en vue d’améliorer la conservation des écosystèmes. Il dispose d’une équipe de recherche prestigieuse spécialisée dans l’étude et la conservation des lacs de montagne, qui a participé dans de nombreux projets financés par l’UE utilisant les étangs de montagne comme indicateurs des changements environnementaux et climatiques.

Cofinanceurs

Mairie de Lladorre

Lladorre est une commune d’environ 250 habitants, située dans la comarque du Pallars Sobirà. Son territoire municipal est intégré au parc naturel des Hautes-Pyrénées à 80 %, et son gouvernement local est engagé dans la conservation du patrimoine naturel et de la biodiversité.

Mairie d’Espot

La commune d’Espot compte environ 360 habitants et est située dans la comarque du Pallars Sobirà. Un part emblématique du parc national d’Aigüestortes et lac de Saint-Maurice fait partie de la commune d’Espot, telle que les Encantats et le lac de Saint-Maurice. Son gouvernement local est engagé dans la conservation de son patrimoine naturel et de sa biodiversité.

Fondation Andrena

La Fondation Andrena a été fondée par la famille Gallés. Son principal objectif est l’amélioration de la fonctionnalité et de la résilience des écosystèmes aquatiques d’eau douce par la restauration écologique fondée sur la connaissance scientifique.

La Fondation Andrena œuvre conjointement avec les organisations et les scientifiques spécialisés dans l’écologie des systèmes aquatiques.

Parc national du Grand-Paradis

Le parc national du Grand-Paradis est un espace protégé désigné par l’État italien dans le but de préserver les écosystèmes naturels d’importance nationale et internationale des vallées qui composent le massif du Grand-Paradis pour les générations actuelles et futures.

L’objectif de l’organisme gestionnaire du parc est de gérer et de préserver la zone protégée, de maintenir la biodiversité et le paysage, de mener la recherche scientifique et l’éducation environnementale et de développer et promouvoir le tourisme durable.

Partenaires participants

Conselh Generau d’Aran, Departament d’Agricultura, Ramaderia e Miei Naturau

Le Conselh Generau d’Aran est la principale institution de gouvernement du val d’Aran. Le Conselh Generau d’Aran est compétent dans les domaines de la nature, de la montagne et des chemins forestiers ainsi que de la protection de l’agriculture, de l’élevage du bétail, de la pêche, de la chasse et des ressources forestières.

Le Conselh Generau d’Aran a participé à divers projets subventionnés par l’Union européenne tels que LIFE et INTERREG, et dispose d’une brigade d’agents environnementaux et de garde-pêches qualifiés dans la gestion et le suivi des populations de poissons, dont les Cottus hispaniolensis, Salmo trutta et Phoxinus sp.

Institute of Environmental Assessment and Water Research (IDAEA)

L’IDAEA est un institut des sciences environnementales spécialisé dans l’étude de l’empreinte humaine sur la biosphère. Il prétend contribuer à résoudre les problèmes environnementaux du XXIe siècle grâce à une recherche de grande qualité destinée à la communauté scientifique et à une plus grande sensibilisation des citoyens sur les polluants environnementaux.

Forestal Catalana

Forestal Catalana est un établissement public, dont l’activité se développe sur le territoire catalan.

Ses missions sont la fourniture de services, l’assistance technique, la préservation de la flore et de la faune ainsi que la gestion de l’environnement naturel. Parmi d’autres expertises, Forestal Catalana possède de l’expérience dans la production et la commercialisation de plantes et de semences destinées au reboisement et à la restauration environnementale. Il se charge également de la conception, de l’exécution, de la préservation et de la restauration de bâtiments et d’infrastructures dans les espaces naturels et des travaux de restauration, de sylviculture et de lutte contre l’érosion. La section de gestion environnementale de Forestal Catalana est chargée d’élever en captivité des espèces protégées pour leur récupération.

Generalitat de Catalunya. Departament d’Acció Climàtica, Alimentació i Agenda Rural

La direction générale du milieu naturel et de la biodiversité est rattachée au ministère de l’Action climatique, de l’Alimentation et de l’Agenda rural de la Generalitat de Catalogne, elle est responsable de la planification et de la gestion de la nature et des ressources naturelles en Catalogne. Le service des espaces naturels protégés et, notamment le parc naturel des Hautes-Pyrénées et le parc national d’Aigüestortes et lac de Saint-Maurice, participeront au projet.

Le service des espaces naturels protégés possède une vaste expérience dans les projets européens de conservation des espèces protégées (bivalves d’eaux continentales, grand tétras, ours brun, goéland d’Audouin…), que ce soit en tant que coordinateur, partenaire ou cofinanceur.

Associació La Sorellona

L’Associació La Sorellona est un organisme à but non lucratif spécialisé dans l’éducation environnementale et la sensibilisation pour la conservation de la nature. Elle a été fondée en 2013 par un groupe de biologistes, militants écologistes et autres professionnels dans le domaine de la gestion des ressources naturelles.

La Sorellona œuvre à la conception et à la mise en place d’activités d’éducation environnementale, à la diffusion de thématiques environnementales, à la promotion du bénévolat environnemental, à l’organisation de camps d’été pour les enfants et de camps de travail pour les jeunes et à d’autres activités connexes. En parallèle, elle a entamé une ligne de travail fructueuse dans le domaine de la conservation de la nature, notamment dans les écosystèmes aquatiques continentaux et les espèces associées les plus menacées.

Actuellement, elle dispose d’un bureau technique composé de techniciens spécialisés dans la conservation de la nature et d’éducateurs environnementaux ayant une vaste expérience, ainsi que de nombreux spécialistes partenaires qui travaillent ponctuellement pour l’association, que ce soit en tant que professionnels ou bénévoles.

Sorelló, Estudis al Medi Aquàtic, SL

Sorelló est une jeune entreprise spécialisée dans la fourniture de services d’assistance technique et scientifique pour la gestion et la préservation d’espèces et d’habitats aquatiques continentaux.

L’entreprise a développé de nombreux projets d’étude et de suivi d’espèces autochtones menacées ; d’espèces exotiques invasives ; d’espèces d’habitats lacustres ou fluviaux ou de marais ; de la qualité de l’eau et de son état écologique ; de la connectivité fluviale, etc. Dans le domaine de la gestion des espèces exotiques, Sorelló a conçu et exécuté des projets expérimentaux en vue de l’élimination et du contrôle intensif des poissons. En outre, elle développe également des actions d’éducation et de sensibilisation environnementale.

Université de Barcelone

L’Université de Barcelone est considérée comme l’une des 200 meilleures universités du monde. Le département de biologie végétale participe à des projets de recherche dans le domaine de la physiologie végétale, la science de la végétation, la biologie des populations végétales et la conservation botanique, entre autres.

Les chercheurs participant au projet LIFE RESQUE ALPYR font partie d’un groupe de recherche ayant une vaste expérience dans le domaine de la végétation et de la flore de haute montagne, de la cartographie botanique et de la restauration.

Université de Pavia

L’Université de Pavia est une des plus anciennes universités d’Europe. Plusieurs chercheurs et techniciens du département des sciences environnementales et de la terre participeront aux actions de conservation, suivi, communication et coordination du projet LIFE RESQUE ALPYR.

Le département fournira les infrastructures (telles que le laboratoire d’écologie, doté de microscopes et de stéréomicroscopes) nécessaires au développement du projet. Tout le personnel participant possède une expérience préalable dans les thèmes du projet tels que la restauration écologique, l’éradication de poissons, l’écologie des poissons, la taxonomie des invertébrés aquatiques, l’écologie, l’herpétologie, la botanique et la cartographie.

Ainsi, le département possède une vaste expérience dans des projets européens, dont les projets LIFE, et, de ce fait, il dispose de toutes les capacités techniques et administratives pour atteindre avec succès les objectifs fixés.

Institut de recherche de l’eau (IRSA)

Le Conseil national de la recherche (CNR) est la principale institution publique de recherche italienne. Elle intègre plus de 100 instituts de recherche.

L’Institut de recherche de l’eau (IRSA) mène des études de structure et de dynamique des écosystèmes et de leur réponse aux pressions anthropiques. Il développe des méthodes de suivi environnemental et de restauration, notamment concernant les lacs. Le siège de Verbania de CNR IRSA, précédemment dénommé Istituto Italiano di Idrobiologia, étudie les étangs de montagne depuis 1940 et intègre les aspects climatiques et morphométriques des lames d’eaux avec des analyses chimiques de l’eau pour une interprétation des caractéristiques biologiques des lacs. Ses études des lacs de montagne couvrent des domaines très divers tels que la biogéographie, la génétique, les effets du transport à longue distance des polluants ou le changement climatique.

Le personnel de l’Institut a coordonné et participé à différents projets européens de recherche et de conservation, dont les projets LIFE.

Parc naturel Mont Avic

Le parc naturel Mont Avic s’étend sur 5 747 hectares dans les vallées de Chalamy (commune de Champdepraz) et de Champorcher (commune de Champorcher). Il est déclaré zone spéciale de conservation (IT120200 – parc naturel Mont Vic) et zone spéciale de protection IT202020 – Mont Vic et Mont Émilius du réseau Natura 2000.

L’objectif du parc naturel Mont Avic est de gérer et de préserver la zone protégée, de maintenir la biodiversité, de mener la recherche scientifique et l’éducation environnementale et de développer et promouvoir le tourisme durable, en partenariat avec le parc national de la Vanoise et le parc national du Grand-Paradis. En 2007, le parc naturel Mont Avic a obtenu le diplôme européen des zones protégées, une prestigieuse reconnaissance du Conseil de l’Europe.